Chez Gilles R.

      

 

Gilles aime la musique et les tapis persans.

 

C'est dans un intérieur très raffiné, tapissé d'oeuvres d'art iraniennes, qu'il ma accueilli pour cette écoute d'un système dont les éléments ont été également choisis avec le plus grand soin.

Fan des enceintes Leedh, j'ai pu retrouver chez lui une paire de superbes Leedh E2 Glass en version 2.1 grâce au caisson 20.1. du même fabricant.

 

Gilles avait acquis les Leedh E2 en version carbone et a fini par succomber au charme de la membrane en verre. J'avoue que je le comprends parfaitement !

La pièce d'écoute est en fait une extension de la maison principale, mais au lieu d'opter pour une verranda, Gilles a laissé sa passion audiophile s'exprimer pleinement avec la création d'une salle dédiée de dimension moyenne, et dont l'acoustique ne révèle pas de défauts particulièrement audibles. L'équilibre est sans doute un peu descendant mais rien de rédhibitoire à mes oreilles.

 

 

Le système de Gilles se compose, côté source numérique, d'un lecteur Aurender N10, et d'un DAC Emm Labs DA2, véritable pierre angulaire à mon avis de son installation.

Le N10 de Gilles est exploité essentiellement en streaming Qobuz et Tidal, ainsi qu'en configuration serveur de fichiers. Les fonctionnalités de lecteur réseau connecté à un NAS ne sont pas encore exploitées.

Le DA2 d'Emm Labs représente le haut de gamme du constructeur canadien. C'est vraiment un bel appareil, et une marque que je n'avais plus écoutée depuis longtemps.

Il intègre un upsampling hyper sophistiqué DSD x 16, une isolation galvanique très poussée de son entrée USB, un système de reclocking haut de gamme et une horloge maison de très grande précision.

 

 

Le préamplificateur est un Gryphon Athena, qui n'a pas révélé de personnalité marquée (c'est ce qu'on demande à un préamplificateur, non ?) et deux blocs stéréo Luxman M900 Ultimate, exploités en bi-amplification verticale (un bloc par enceinte), et déployant une capacité en courant permettant de rassasier les gourmandes Leed E2 Glass.

Jusqu'à présent, Gilles n'a pas réussi à obtenir de résultats concluants en configuration BTL (mode bridgé). C'est sans doute encore un axe de recherche ou d'optimisation quand on sait ce que ces blocs peuvent offrir en mode BTL.

 

Nous avons essayé de basculer en mode bridgé à la fin de la séance d'écoute mais il s'est avéré impossible de faire fonctionner les deux blocs dans cette configuration.

Sans doute faudra-t-il s'y replonger au calme en essayant de pister les facteurs de perturbation...

 

 

Enfin, le côté exotique de l'installation de Gilles est sans aucun doute son ensemble Entreq composé de trois gros coffrets en bois, se révélant en fait être des boitiers de terre et des filtres secteur. Ces boitiers de terre reproduisent les conditions d'une terre idéale et attirent tous ces micro-signaux parasites ou courants de fuite, pour les absorber.

Ils sont constitués d'un boitier en bois, rempli d'un mélange de differents métaux et minerais et d'un réseau de conducteurs dissipatifs en cuivre pur. 

 

Les câbles (secteur, USB, modulation et HP) sont également de la partie et la somme déboursée pour éradiquer toute la pollution secteur est sans doute indécente pour la majorité d'entre nous, mais force est de constater que ça fonctionne, et que l'approche est vraiment systémique : plus on rajoute d'accessoires et plus l'action d'un tel dispositif est efficace.

 

J'ai bien essayé de glisser à un moment un intrus (les câbles de modulation Coincident Speaker Technology de la série Statement), et cela a nettement dégradé le résultat. L'addition est salée, certes, mais ça marche !

 

 

Alors, qu'est-ce qu'on doit retenir du système de Gilles ? Je dirais avant tout le silence de fonctionnement nettement au dessus de la moyenne, et la très grande qualité des timbres. Pas une once d'agressivité, je comprends maintenant pourquoi Gilles tenait à me faire partager son ethousiasme après l'acquisition récente du très gros DAC Emm Labs et du système Entreq. 

 

Ce n'est clairement pas à la portée de toutes les bourses, mais le résultat est vraiment de tout premier ordre.

J'ai passé sous silence la qualité de l'image stéréo 2.1 très holographique, mais je sais de quoi les Leedh E2 Glass sont capables...

 

Ce fut donc une écoute remarquable, et j'adresse un grand merci à Gilles pour son accueil aussi chaleureux que sa très belle salle dédiée !

 

 

Joël Chevassus - Janvier 2019

 

A la une...

A suivre...

Lumin Amp

Topping D50S

Vermeer Audio Two

Mola Mola Tambaqui

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE