Traitement Acoustique & Esthétique 3/5

 

Solutions retenues :

 

Le côté intrusif des panneaux acoustiques ainsi que les problèmes de positionnement et fixation liés m’ont finalement amené à m’intéresser à un produit original et très facile à mettre en œuvre. Il s’agit des panneaux PYT, distribués par un jeune entrepreneur français. Ces panneaux sont très fins et discrets, pouvant être fixés sans difficulté grâce à un système d’adhésif velcro et tout aussi aisément repositionnables. Ils compensent en partie leur faible épaisseur par une juxtaposition de plusieurs couches de différentes densités.

En effet, leur structure de type «double-peau» intégrant des densités hétérogènes de 275 kg/m3, 170 kg/m3 et 40 kg/m3 leur confère des performances maximales pour un poids et une épaisseur minimales.

Bien sûr, ils ne constituent pas l’arme de correction acoustique ultime mais ils permettent de calmer une pièce lorsqu’ils sont correctement positionnés.

Ils constituent par exemple une excellente solution pour calmer les effets dévastateurs d’un évent arrière situé trop près d’un mur, ainsi que pour traiter les réflexions primaires dans une pièce de vie.

Plusieurs coloris sont disponible et la suédine recouvrant les panneaux leur confère un aspect soigné et facilement adaptable à la plupart des intérieurs qu’ils soient classique ou plus contemporains…

 

 

Dans ma configuration personnelle, le besoin principal était de faire redescendre le RT-60 à un niveau plus acceptable pour une salle destinée à accueillir du matériel de haute fidélité, et notamment amortir les réverbérations liées au plafond « cathédrale » et ses sous-pentes. Le second point critique était le mur à l’arrière des enceintes : il était à la fois réverbérant et annulait par ailleurs certaines basses fréquences en faisant entrer la couche de placoplatre phonique en résonance. A cela, il convenait d’ajouter la nécessité de garder une zone réfléchissante derrière mes enceintes Vivid Audio K1 puisque celles-ci sont équipées chacune de deux boomers arrière. Pour finir, la scène sonore déployée par les enceintes au point d’écoute, avant correction acoustique, n’était pas loin de la perfection. C’est donc là que l’expression « marcher sur des œufs » prend tout son sens…

Le PYT panel permet à mon avis de procéder à une approche progressive par tâtonnement, ce qui était idéal dans mon cas pour le traitement du mur situé derrière les enceintes. Mais il permet aussi d’apporter une touche finale venant en renfort d’un traitement acoustique plus lourd.

Je n’ai utilisé pour ma salle que des panneaux fixés par le biais d’adhésif velcro. Il est néanmoins possible de fixer les panneaux PYT sur des cadres, ce qui permet de renforcer leur capacité d’absorption grâce à la poche d’air confinée entre le panneau et le mur.

 

 

Lorsqu’on se retrouve néanmoins avec une superficie importante à traiter, il semble par contre difficile d’utiliser le PYT panel sans impacter l’esthétique de la pièce significativement. J’ai aussi opté pour le traitement des sous-pentes avec une solution de type professionnel. J’entends ici par « professionnel » non pas l’univers des studios d’enregistrement et des régies de production mais celui des bâtiments destinés à recevoir du public. En effet, ces bâtiments sont comme nos auditoriums concernés par les problèmes de réverbération et d’acoustique au sens général. Pour traiter l’acoustique de ces bâtiments, la priorité est autant donnée aux performances intrinsèques du produit qu’à son aspect esthétique. C’est ce type de produits que distribue sur une bonne partie de l’Europe Armando Fontana de la société Tecsart. Le produit en question est Allemand, se nomme « Microsorber » et est fabriqué par le groupe industriel Allemand Kaefer.

 

 

 

 

Bien sûr, avant de se lancer dans ce type de traitement plus onéreux (compte tenu de la surface traitée), il a été nécessaire de réaliser une étude spécifique de ma salle pour mesurer ses performances acoustiques, déterminer les points critiques à traiter en priorité, modéliser la salle sur un logiciel pour que les paramètres des matériaux utilisés et sa géométrie coïncident avec les mesures prises, et enfin, simuler différentes solutions de correction acoustique pour avoir une idée précise de leur impact sur ma pièce d’écoute.

Ce travail de mesures et d’analyse ayant été effectué par la société Tecsart, nous avons retenu de poser une double couche de Microsorber sur les murs latéraux de ma pièce, ainsi que sur l’arrête du plafond cathédrale.

 

 <  Page précédente                Page suivante >

A la une...

A suivre...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE