Réseaux informatiques &                    alimentations linéaires - Episode 2

   

   

Alimentations audiophiles pour matériel informatique

 

Difficile de tenir en haleine nos lecteurs avec un nouvel opus traitant des améliorations des réseaux informatiques filaires dédiés à la haute fidélité, mais comme l’aventure n’était pas complètement achevée, il fallait bien prévoir d’écrire quelques pages supplémentaires...


Le précédent épisode s’étant achevé par une victoire des switchs sur les alimentations linéaires, il était néanmoins probable que ces dernières n’avaient pas dit leur dernier mot.
Cela ne présage en rien d’une potentielle revanche sur les vaillants switchs audiophiles, mais l’intrigue s’épaissit néanmoins, pour le plus grand plaisir (j’espère) des coupeurs de cheveux en quatre et très certainement du narrateur...


L’offensive cette fois-ci arrive de la rébellion contre les forces de l’empire européen, j’ai nommé le Royaume Uni, dignement représenté par le Jedi Paul Hynes.


C’est avec deux alimentations que les renforts arrivent : la SR4-19 et la SR4-12, deux modèles jumeaux qui délivrent respectivement 9, 12, 15 et 19 V pour la SR4-19, et 5, 7, 9 et 12 V pour la SR4-12.
Les deux alimentations Paul Hynes SR-4 fournissent chacune deux ampères en continu et 20 ampères en pic.
Le fait de proposer deux alimentations pour couvrir cette plage de tension s’explique par le fait que cela aurait été compliqué de dissiper toute la chaleur dégagée par l’étage de sortie, notamment dans le cas d’un fonctionnement en 2 Ohms continus. En effet, le coffret de la SR4 est bien plus étroit et moins ventilé que celui d’une HDPLEX 200W.


En ce qui concerne la SR4-12, celle-ci est même capable de débiter 2,5 Ohms en continu pour des tensions de 9 ou 12 V (mais pas pour des tensions inférieures pour les mêmes problèmes de dissipation de chaleur).
J’ai pu expérimenter la fourniture de deux Ohms en continu avec le switch Waversa SmartHub et il est vrai qu’à ce régime, la SR4-19 chauffe énormément.

 

 

 

La SR4 utilise le même régulateur de tension à composants discrets hautes performances à ultra faible bruit que les alimentations plus haut de gamme du fabricant, SR5 et SR7.

Le transformateur de secteur SR4 est configuré en tant que transformateur d'isolement afin de fournir une meilleure réjection des interférences de mode commun engendrées par le secteur.


L’impédance de sortie de la SR4 est particulièrement basse, soit 3 milliohms à 80 KHz avec une réjection de la ligne d'alimentation supérieure à 80 dB sur la même bande passante et supérieure à 50 dB au delà et jusqu’à 1 MHz. 

Le connecteur DC en sortie est un Neutrik XLR plaqué or à 4 broches et il existe deux options de métallurgie pour les câbles DC hautes performances fournis en option : le cuivre recuit et l’argent fin recuit.


Paul Hynes est un des rares fournisseurs d’alimentation externe à respecter un standard de connexion DC en XLR (à savoir prise femelle 4 broches, au contraire de la fiche mâle 3 broches de la HDPLEX 200W par exemple). Cela permet de pouvoir relier deux appareils à une même alimentation (à supposer de commander le câble idoine en Y) bien que Paul Hynes ne le recommande pas, puisqu’un tel schéma est susceptible d’engendrer des boucles de masse et donc de dégrader la qualité du son.

 

Si on vise plus haut en matière de qualité d’alimentation, les modèles SR5 et SR7 de Paul Hynes proposent en option une double régulation (DR), permettant de quasi doubler les performances en matière de réjection de ligne d’alimentation et de réjection d’artefacts de rectification (environ 150 dB en courant continu à 100 KHz). Il est possible d’opter pour un câblage interne en argent et des connecteurs DC Jaeger de qualité militaire.
Mais gardons les pieds sur terre, compte tenu de l’objectif visé qui est de remplacer les alimentations à découpage standard de nos accessoires informatiques et réseaux... La SR4 doit normalement déjà représenter une belle amélioration.

 

 

 

D’un point de vue pratique, la SR4 est un peu plus encombrante que la très compacte LPS 1.2 d’Uptone Audio tout en restant dans un format plus logeable qu’une HDPLEX.

Bon, ok, la HDPLEX propose 4 sorties contre une seule pour la SR4 et avec un ampèrage bien supérieur... Comparons donc ce qui est comparable.


Le fait d’avoir positionné les indications de tension sous le châssis de l’alimentation n’est pas très pratique. Il faut donc être attentif à bien sélectionner la bonne tension avant de connecter la SR4 à l’appareil à alimenter, surtout lorsqu’on s’amuse à tester différents équipements. Ce n’est pas non plus particulièrement rédhibitoire mais il faut reconnaître que le sélecteur de la LPS 1.2 est plus pratique.


La SR4 a en revanche pour elle une meilleure disponibilité en courant, et donc davantage de versatilité, sans pour autant prétendre à alimenter un NAS requérant 7 ou 8 ampères.

 

 

 

 

 

 

   

A la une...

A suivre...

Kuro cables

Lumin Amp

Réseaux informatiques et alimentations linéaires - Episode II

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE