SPEC RSA-717 EX (1/3)

      

 

SPEC est une toute jeune société, fondée en 2010 par de respectables samouraïs de la hifi Japonaise ayant fait leurs armes dans de vénérables maisons comme Teac et Pioneer, et ce depuis de très longues années.

J'ai rencontré pour ma part les deux fondateurs, Messieurs Yazaki et Banno, il y a un an à l’occasion du salon de Munich. Ce sont des gens charmants, à la fois humbles et passionnés, bref tout ce qui fait pour moi le charme de la tradition audio Nippone.

 

L’entreprise de l’Archipel a débuté en lançant un amplificateur intégré baptisé RSA-F1, « RSA » étant l’abréviation de « Real Sound Amplifier ». Ils ont également lancé dans la foulée un filtre pour enceintes passives appelé RSP-101 (Real Sound Processor – 101).

Depuis, la gamme s’est étoffée avec un certain nombre d’amplificateurs intégrés, dont le tout dernier RSA-717 EX, objet de ce court test et dont la réalisation a été possible grâce à l’importateur Français François Gourdain, patron de Synergie-Esoteric. François est d’après moi un des rares importateurs Français (rassurez-vous il en existe d’autres) qui fonctionnent encore exclusivement au coup de cœur. Il y a un an et demi, nous avions parlé de Lumin, et il y a moins d’un an de SPEC. Nous avons éprouvé sur ces deux marques un enthousiasme commun sans failles. François Gourdain, que je qualifierai de « pêcheur de perles rares » m’a ainsi gentiment donné la possibilité de tester pendant un mois le plus petit intégré de la gamme, le dénommé RSA-717 EX. Revenons donc au sujet qui nous préoccupe, à savoir les amplificateurs du constructeur Nippon SPEC…

 

 

Les amplificateurs disponibles au catalogue du constructeur sont aujourd’hui au nombre de 4, développant tous une puissance située entre 50 et 60 watts sous 8 Ohms : le RSA-F3EX, le RSA-M3EX, le RSA-V1DTEX et bien sûr le RSA-717EX.

 

Le circuit des amplificateurs SPEC a été conçu par le designer en chef Koichi Yazaki qui, outre sa longue expérience chez Teac comme ingénieur mécanicien puis chez Pioneer, est un passionné des amplis à base de 300B. Il s’est ainsi servi des meilleures réalisations en 300B pour concevoir un schéma d’amplificateur qui puisse en approcher les qualités sonores tout en étant capable de tenir des charges plus ambitieuses et compliquées que celles normalement dévolues à ces triodes. C’est de cette recherche qu’est né le concept original des amplificateurs SPEC : pour atteindre cette plénitude sonore et cette dynamique naturelle, l’idée principale a été de combiner les meilleurs composants analogiques avec la toute dernière génération de modules d’amplification classe D à Modulation de Largeur d’Impulsion (en anglais PWM, pour Pulse Width Modulation) du fabricant International Rectifier.

 

Tous les intégrés SPEC fonctionnent ainsi sur le même principe de modules classe D entourés de composants analogiques dont certains comme les condensateurs à huile sont des répliques de composants NOS (West-Cap) et fabriqués directement sur cahier des charges par Arizona Capacitors aux États Unis. L’alimentation reste traditionnelle et donc aussi complètement linéaire, sauf pour une seule exception, le RSA-717 EX qui met en œuvre une alimentation à découpage dite de « qualité audiophile ». Enfin, chaque amplificateur est intégré dans un châssis aluminium reposant sur une base en bois de diverses essences, permettant d’allier l’esthétique à la fonction (en diminuant la fréquence de résonance du châssis, et en évitant que les vibrations externes perturbent les circuits d'amplification et de pré-amplification). Les modules classe D permettent d’obtenir une image très large et de dégager davantage de puissance avec une étonnante insensibilité aux charges acoustiques qui leur sont associées.

 

 

Comme ses aînés, le benjamin RSA-717 EX adopte une apparence très minimaliste. Rien n’est là pour faire de l’esbroufe, de l’ostentatoire : on reste indéniablement dans la sobriété Nippone avec un soin évident porté à la fabrication de l’objet avec notamment de superbes joues en bois faisant office de pied, ce qui lui confère un chic audiophile du meilleur effet pour ceux qui ont connu la lignée des prestigieuses séries Pioneer exclusive, Luxman, Marantz Esotec ou bien encore Sony ES. En ce qui me concerne, j’adore tout simplement…

 

A la une...

A suivre...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE