Ristea PS-V01 IR  (1/4)

      

 

 

Bien que le préamplificateur soit en passe de devenir un maillon un peu désuet à l'heure des Power DAC à commande de volume numérique, il reste en ce qui me concerne l'élément le plus attractif au sein d'une chaîne hifi, après les enceintes bien évidemment.

Le préampli, c'est un peu le chef d'orchestre au sein d'un petit ou grand ensemble : on peut faire sans, mais c'est quand même mieux avec.

C'est lui qui va apporter la respiration, l'aération, l'articulation et toute cette somme de petites choses délicates qui contribuent à rendre la reproduction musicale plus vivante et captivante.

 

Bref, d'après mon expérience subjective, le préamplificateur est (et reste) l'âme d'un système de haute fidélité. C'est donc toujours avec beaucoup de plaisir que je découvre une nouveauté dans ce domaine.

 

Cette fois-ci, l'initiative vient d'un ingénieur Roumain résidant à Nice, Monsieur Dumitru Ristea, avec un préamplificateur à tubes portant son nom, le Ristea PS-V01 IR.

 

Monsieur Dumitru Ristea s'est lancé depuis peu de temps dans la commercialisation d'une gamme de préamplificateurs à tubes sous la marque "Ristea Audio" (marque déposée fin 2012), après avoir travaillé pendant presque une décennie sur des schémas susceptibles d'apporter la plus grande transparence et versatilité.

 

Il opère par ailleurs depuis de nombreuses années au travers d'une autre société baptisée "Power Electronics" pour la maintenance d'électroniques haut de gamme des marques Jadis, Threshold, Krell, Mark Levinson, ou bien encore Audio Research. Sa réputation en tant que réparateur de matériel haut de gamme s'est construite au fil des ans et Dumitru Ristea a décidé de tirer profit de ses longues années d'études des schémas de ces marques prestigieuses pour concevoir ses propres produits.

 

C'est donc une orientation qualitative et un tant soit peu vintage qu'à pris cet ingénieur niçois. Le partis pris est en effet de travailler sans fioritures en adoptant des solutions éprouvées et des matériaux et composants de qualité.

 

 

 

Cette initiative va ainsi totalement à contre-courant des effets de mode des contrôleurs numériques d'aujourd'hui et de la tendance à vouloir se passer de cet élément central qu'est le préamplificateur analogique.

Elle séduira donc un public restreint de connaisseurs et d'adeptes des boitiers séparés.

Elle répondra aussi aux attentes de ceux qui comme moi ne connaissent pas de meilleur moyen pour insuffler de la vie dans leur système que d'y insérer un bon préamplificateur à tubes...

 

Rien n'est bien sûr jamais figé en électronique et ma récente expérience du système Bel Canto Black m'a rappelé qu'on pouvait atteindre l'excellence par des chemins différents de ceux qu'on pensait emprunter...

Il n'en reste pas moins qu'aux pays des éléments séparés de marques disparates, le préamplificateur analogique me semble toujours être le seul maillon pouvant garantir un certain niveau de cohérence dans une chaîne de haute fidélité, et le contrôleur ASC1 de John Stronczer est sans doute pour l'instant l'exception qui confirme la règle...

 

Bel Canto ASC1

 

Le préamplificateur Ristea Audio PS-V01 IR est la proposition la plus onéreuse disponible au catalogue de monsieur Dumitru Ristea.

Les déclinaisons de ce préamplificateur à tubes, selon les options choisies s'échelonnent de 7.200 € pour la version de base à 9.800 € pour la version objet de ce banc d'essai.

Les trois versions disponibles du PS-V01 sont dans l'ordre de prix les suivantes:

 

  • le PS-V01 « N » : cette version de base est équipée de potentiomètres ALPS haute de gamme non motorisés et est facturée 7.200 €.

     

  • le PS-V01 « AT » : cette version est équipée d'atténuateurs Goldpoint non motorisés. C'est sans doute la version la plus qualitative d'un point de vue performance audio pure pour un prix catalogue de 8.500 €.

     

  • et notre exemplaire de prêt PS-V01 « IR » : seule version équipée d'une télécommande complète jouant à la fois sur le volume et sur le choix des entrées à 9.800 €.

     

Il convient de rajouter à ces tarifs le possible module Phono MM/MC additionnel pour lequel il conviendra de débourser 800 € supplémentaires. Néanmoins le module phono RIAA est monté en série sur le modèle télécommandé PS-V01 IR et donc déjà compris dans le prix de notre modèle de prêt.

Précision au passage que le circuit phono MM/MC comprend un CI AOP faisant fonction de préampli, et un CI AOP symétriseur par canal, et qu'il est basé sur des schémas du constructeur GRADO et alimenté en +15V et –15V stabilisés déjà prévus sur le module d'alimentation standard.  

 

 

A la une...

A suivre...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE