Lumïn X1  (1/5)

      

 

 

Pixel Magic a été le premier fabricant à proposer un lecteur réseau DSD, avec son tout premier produit destiné à la Hi-Fi, le Lumin A1.

 

Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et le marché des lecteurs réseaux compatibles DSD s'est considérablement enrichi. Pixel Magic a néanmoins conservé un large public de fidèles grâce à une politique exemplaire de SAV et de mise à jour de leur application gratuite et des firmwares de leurs différents appareils.

 

Aucune autre société du secteur de l'audio numérique n'a été à ma connaissance capable de rivaliser en matière de support client, que ce soit des acteurs installés de longue date comme Linn ou des acteurs plus récents comme Auralic, Aurender ou SoTM.

Jusqu'à ce jour, la gamme de lecteurs réseau Lumin embarquant un étage de conversion N/A était représentée par le S1, suivi du A1, du T1 et du D1 (remplacé très récemment par le D2). Lumin avait également proposé aux propriétaires de convertisseurs N/A un pur lecteur réseau (sans dac embarqué) avec une connectique plutôt complète (U1).

Lumin a aussi été le premier constructeur à proposer un tout-en-un exclusivement numérique avec son amplificateur M1, avant que ne lui emboitent le pas certains poids-lourds du secteur comme NAD et Classé.

 

Lumin est ainsi un parfait exemple de la réactivité des petits acteurs comparé à l'inertie des plus gros. En d'autres termes "small is beautiful !".

Malgré sa petite taille, Lumin est d'ailleurs un des rares acteurs sur le marché de l'audio numérique haut de gamme à développer une vrai stratégie industrielle : il a été le premier à développer une totale compatibilité avec le nouveau format MQA en rachetant la licence. Il est également un des rares à avoir depuis l'origine acquis la licence HDMI, et ce sans avoir encore vraiment tiré profit de tout le potentiel de cette liaison numérique moderne.

 

 

 

 

On pouvait néanmoins penser que les innovations chez Lumin se feraient dorénavant à la marge, ou viendraient en remplacement de certains modèles en fin de vie...

 

Mon passage cette année sur le stand du constructeur hongkongais au salon de Munich m'a en fait démontré le contraire.

En effet, les initiatives continuent d'aller bon train chez Pixel Magic et, entre autres nouveautés, figuraient de nouvelles alimentations, plus haut de gamme, visant à améliorer les performances des appareils actuels, un amplificateur classe A-B baptisé "Lumin Amp", ainsi que le nouveau fleuron de la gamme de lecteurs réseau : le X1.

 

Autant dire que le challenger, qui a donné du fil à retordre à Linn depuis ses débuts, est à présent suivi de près, et chaque nouveau produit doit faire face à un niveau d'exigence sans aucun doute plus élevé de la part de la communauté audiophile.

 

Parmi ces nouveautés, il faut également signaler la sortie du Lumin U1 Mini, version plus économique et compacte du lecteur réseau U1.

 

Certains nouveaux produits, à l'instar du Lumin Amp, ont pu voir le jour grâce au rapprochement avec la société Westminster Lab, et son principal représentant, Angus Leong.

Angus Leong s'est spécialisé au tout début dans la confection de câbles, dont certains spécialement prévus pour les alimentations Lumin étaient exposés au dernier salon munichois. Puis il s'est orienté vers la fabrication d'amplificateurs extrêmement onéreux : les blocs Unum.

Avec Lumin, il revient sans doute vers une offre commerciale un peu moins exclusive, et sans doute plus en phase avec les attentes du marché de l'audio haut de gamme.

 

Ces nouvelles orientations ont néanmoins le mérite de densifier l'offre commerciale de Lumin qui permet aujourd'hui de répondre aux attentes d'un vaste panel de consommateurs dans une fourchette budgétaire assez étendue, sans faire non plus d'incursion dans la gamme des prix stratosphériques proposés par Trinity, Wadax ou MSB pour ne citer que ces trois là...

 

 

Nelson Choï et Jean-Marc Villafranca

 

 

 

Page suivante >

A la une...

A suivre...

The Linear Solutions

Alimentations externes pour musique dématérialisée

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE