Lawrence Audio Violin (1/3)

 

 

Lawrence Audio a été fondée à Taïwan en 1996. Son fondateur, et unique designer Lawrence Liao, est à la fois un artiste et un artisan aux multiples facettes. Il a initié son activité de conception d’enceintes en commençant par des séries limitées et des fabrications à la demande. Aujourd’hui, la société Taïwanaise a développé un catalogue assez riche, et, depuis deux ans, Lawrence Liao et Angela Yang (en charge de la direction générale de l’entreprise) participent aux principaux salons internationaux pour installer la marque durablement sur les principaux marchés américains, européens et asiatiques.

Lawrence Audio fabrique également des amplificateurs et préamplificateurs à tubes mais leur distribution reste pour le moment très confidentielle.

 

J’ai pu écouter les enceintes compactes Violins pour la première fois il y a un an et demi lors du salon de Munich 2012. Ces enceintes, avec celles d’Onda Ligera, avaient été mes principaux coups de cœur de cette édition. Je me rappelle avoir été scotché sur ma chaise pendant une bonne demi-heure à l’écoute des Violins, ce qui est somme toute assez rare dans ce genre de manifestations…

Lawrence Liao est le seul et unique concepteur de l’entière ligne de produits commercialisés sous sa marque. Il est le type même de l’artiste qui vit dans sa bulle, tout imprégné de sa passion pour la musique. En tant que multi-instrumentiste, Lawrence Liao s’adonne à la pratique de la guitare, du piano, du violon, de la flute et du saxophone. Il voue d’ailleurs un intérêt tout particulier à ce dernier instrument dont il possède quatre modèles.

 

Mais l’hyper-activité de Liao ne s’arrête pas là : il serait tout aussi célèbre en Asie comme architecte d’intérieur, secteur dans lequel il exerce ses talents depuis plus de trente ans. Les inclinations artistiques du Taïwanais embrassent également le domaine de la peinture, et ce depuis son tout jeune âge. Il a étudié auprès du célèbre peintre Su Fung-Nan, connu internationalement pour ses encres Chinoises.

 


Lawrence Liao
Enceintes et pieds avant montage

 

 

Ce « background » très dense permet sans doute de mieux comprendre l’esthétique si particulière des enceintes Lawrence Audio, bien éloigné de la typique boîte à chaussures qu’on rencontre encore si souvent chez bon nombre de manufacturiers.

La passion de Liao pour l’industrie audio est née lorsqu’un de ses amis lui a demandé il y a 20 ans s’il avait fabriqué lui-même la paire d’enceintes du commerce qu’il avait payé pourtant assez cher. Cette idée a finalement fait son chemin et les essais DIY se sont peu à peu concrétisés dans la naissance de cette marque dont nous parlons aujourd’hui, et qui se trouve sous les feux de la rampe depuis à peu près deux ans…

La conception et la fabrication d’enceintes ont représenté en quelque sorte l’occasion de combiner la passion que nourrit Lawrence Liao pour la musique avec celle qu'il éprouve pour le design et les formes.

Liao a ainsi mis au point une ligne d’enceintes aux lignes dissymétriques, facilement reconnaissables de par leur silhouette angulaire. Le catalogue s’est étoffé rapidement et l’offre démarre aujourd’hui de la relativement abordable Mandolin jusqu’au porte-étendard Eagle. La Eagle a nécessité pas moins d’une année entière pour sa mise au point et chaque paire, livrable uniquement sur commande, requière trois mois de travail pour sa fabrication, toutes les enceintes Lawrence Audio étant fabriquées sur place à Taïwan.


 

 

 

L’entrée de gamme s’inspire d’instruments de musiques à cordes dans une perspective cubiste que Pablo Picasso lui-même n’aurait sans doute pas reniée. Les angles saillants des cabinets permettent ainsi de mieux éliminer les ondes stationnaires. D’autres modèles plus ambitieux comme la Firebird sont davantage une évocation aux grands compositeurs classiques, comme ici Igor Stravinsky.

Ce design atypique permet par ailleurs d’attirer un certain public préalablement à tout jugement de valeur porté sur la performance acoustique des enceintes Lawrence Audio.

 

Liao est très fier de ses origines et déclare “les Taïwanais sont très travailleurs et inventifs. Nous sommes des passionnés, des personnes très dynamiques et des compétiteurs dans l’âme”.

C’est sans aucun doute la passion qui anime cet homme dans le cadre de ses activités multiples d’architecte d’intérieur, de concepteur d’enceintes, de peintre et de multi-instrumentiste.

Comment arrive-t-il à gérer un tel agenda ? Cela paraît compliqué et il semble que la conception et commercialisation d'enceintes haut de gamme prenne définitivement la première place dans son emploi du temps, cela compte tenu de la présence assidue de Lawrence Audio dans les principaux évènements et salons mondiaux centrés sur la haute fidélité...

 

Angela Yang & Lawrence Liao

 

 

 

Concentrons-nous dorénavant sur la Violin, qui reste sans nul doute le modèle dont le positionnement tarifaire intéressera le plus grand nombre...

 

 

 


 


A la une...

A suivre...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE