EnigmAcoustics Mythology M1 (1 / 6)

      

 

Ce banc d'essai est traduit d'un article publié par notre partenaire 6moons.com et le texte ainsi que les photos utilisées ici sont la propriété exclusive de 6moons.com. L'article original est disponible à l'adresse suivante : http://www.6moons.com/audioreviews2/enigma2/1.html

 

      

 

 

J'ai reçu récemment un email de la part de Wei Chang de la société sud-californienne EnigmAcoustics :

" Je tiens à vous remercier au nom de toute notre équipe pour votre aide précieuse durant l'année passée afin de promouvoir notre super tweeter Sopranino. Nous développons en ce moment des partenariats avec des distributeurs et revendeurs allemands et autrichiens en vue de préparer notre première participation outre-atlantique à l'édition 2014 du Munich High End. Ce que vous avez écrit en conclusion de votre long article est très juste. Nous sommes conscients que notre super tweeter ne s'accordera pas forcément avec n'importe quelle chaîne ou n'importe quel système - bien que nos tests se sont avérés jusqu'ici plutôt satisfaisants dans l'ensemble - mais nous pensons aussi que, correctement mis en œuvre, le Sopranino est le moyen le plus efficace et économique pour augmenter le plaisir d'écoute des audiophiles les plus exigeants.

 

En bref, la magie du super tweeter Sopranino réside dans la restitution de l'énergie réverbérante existant dans un enregistrement donné mais que les haut-parleurs conventionnels sont incapables de reproduire. Le Sopranino n'affecte pas seulement le haut de la bande passante et certaines harmoniques, mais accroît également de façon significative la plage dynamique perçue en impactant une bande de fréquences bien plus importante que d'autres tweeters plus conventionnels.

Cela est possible grâce à sa surface émissive 30 fois plus grande que celle d'un classique tweeter à dôme de un pouce. Cela permet donc à l'audiophile, grâce à cet afflux d'informations, de redécouvrir ses musiques favorites petit à petit. Nous tenons à vous remercier encore pour votre fervent support ainsi que pour votre confiance renouvelée. N'hésitez surtout pas à faire appel à nous si à l'avenir vous aviez envie de tester l'apport de notre super tweeter Sopranino sur n'importe quelle enceinte qui vous serait confiée."

 

C'est sans doute mon côté cynique mais je suis normalement assez méfiant lorsqu'on me fait de la propagande pour un produit en me passant la brosse à reluire.

M'est ensuite parvenu le message suivant :

 

"Nous avons discuté avec des revendeurs qui pensent que notre très exclusif moniteur hybride Mythology M1 est du même niveau qu'une Magico Q1 à seulement 60% du prix public de vente. Le magazine US The Absolute Sound (TAS) est d'accord pour programmer un banc d'essai début 2014. Faites-nous donc savoir si cela est susceptible de vous intéresser également."

La complicité entre Magico et Absolute Sound était pour moi une évidence. Et TAS était parmi la presse américaine certainement le plus grand fan des enceintes d'Alon Wolf. Si alors les revendeurs de Wei Chang étaient sincères et que le plus grand avocat de Magico, Jonathan Valin, avait accepté, cela positionnait vraiment les M1 au centre de l'arène...

 

N'ayant jamais testé une Magico - après mon introduction à propos des Mini, je n'ai jamais reçu les exemplaires de test - je ne serais néanmoins pas capable de porter un jugement à ce propos.

Mais la simple idée d'accueillir un moniteur ultra haut de gamme était séduisante. Avec une réponse dans le grave suffisamment étendue pour être relayée par un bon subwoofer entre 40 et 55 Hz, une petite enceinte s'intègre bien mieux dans la plupart des locaux d'écoutes domestiques.

Un subwoofer limité à la première octave permet d'obtenir un infra-grave généralement plus linéaire que n'importe qu'elle autre colonne passive. Par ailleurs, ce équipage permet généralement une meilleure adaptation aux contraintes de la vraie vie : il est plus logeable, plus discret et généralement moins onéreux.

Dans le cas présent, la situation est néanmoins sensiblement différente puisqu'il s'agit d'une enceinte bibliothèque d'un certain prestige, et non d'un produit d'entrée de gamme. A quel point cette enceinte s'inscrit-t-elle alors dans le haut de gamme ? La question est posée...

 

 

      

      

Magico Q1

Wilson Audio et Magico sont des ardents défenseurs d'architecture de caisse très dense à base de matériaux inertes comme l'aluminium ou les résines phénoliques. Wilson privilégie une structure bass-reflex tandis que Magico préfère les charges closes. C'est un peu le type de dualité qu'on pourrait trouver entre Audi et BMW. Quelle peut donc être l'ambition affichée d'une Mythology M1 dans cette classe de moniteurs ultra haut de gamme ?

 

Son fabricant l'a d'ailleurs baptisée "l'enceinte compacte la plus raffinée jamais conçue auparavant".

Pour le grave, la M1 a pris le parti pris de Wilson avec une charge basse reflex et un évent arrière.

Avec une sensibilité donnée pour 85 dB, la M1 fait partie de ces petites enceintes offrant une réponse décente dans les basses fréquences. Elle atteint ainsi un conservateur mais solide seuil de 50 Hz . L'impédance minimum de 4 Ohms à 47 Hz laisse à penser qu'elle est une charge plutôt facile en dépit de son faible rendement. La coupure à 1.100 Hz est sensiblement plus basse que ce qu'on peut généralement constater sur une bibliothèque deux voies classique.

L'équipage des haut-parleurs consiste en un tweeter à dôme textile de 34 mm et un woofer de 18 cm en polypropylène, la cerise sur le gâteau restant bien évidemment le super tweeter électrostatique.

On pourrait sans doute souhaiter une meilleure intégration visuelle du tweeter sans les câbles ressortant au dos de l'enceinte comme c'est le cas aussi chez le constructeur Mark & Daniel avec leur tweeter Omni-Harmonizer. Le super tweeter Sopranino encastré dans son baffle-plan de verre est fixé au sommet du moniteur avec un câblage apparent. Il pourrait très bien compléter d'autres enceintes dont le dessus est plat, en tant que renfort additionnel dans les aigus, comme une Magico Q1, une Wilson Duette 2, une Stenheim Alumine, une Arabesque Mini de chez Siltech, une Focal Utopia Diablo ou bien encore une Raidho C1.1.

Si vous vous demandez pourquoi la M1 utilise deux tweeters au lieu d'un seul, alors que les panneaux électrostatiques full range permettent normalement de couvrir l'ensemble de la plage de fréquences audibles sans avoir besoin de recourir pour cela à un tweeter additionnel, la technologie brevetée de l'ESL avec bias automatique, mise au point par EnigmAcousticss et incorporant un revêtement de nanoparticules chargées de façon permanente, n'est en fait pas assez puissante pour traiter les moyennes fréquences ni même celles qui sont normalement reproduites par les tweeters conventionnels.  

      

Omni-harmonizer Mark & Daniel

Si on se résume pour l'instant, la M1 ressemble assez à un tour de passe-passe sur la dernière octave et au delà. Pour le reste, elle emploie tout ce qu'il y a de plus usuel, limitant finalement l'exotisme de la conception au seul super tweeter ESL...

 

Que peut-on dire de plus à propos de "l'enceinte compacte la plus sophistiquée jamais conçue auparavant" alors que la Q1 de Magico nous éblouit avec son tweeter en Béryllium, son woofer en nanoparticules de carbone et son coffrage réalisé en aluminium massif avec de multiples renforts internes ?

 

A l'exception de son Sopranino, qu'apporte donc EnigmAcoustics de si extraordinaire à son moniteur M1 ?

Un coffret en bouleau laminé de 15,2 pouces de hauteur sur 8,7 de largeur et 14,2 de profondeur pour un poids d'environ 16 kilos, et dont l'inertie a été renforcée par l'ajout de plateaux en verre trempé en haut et en bas, une épaisse façade en aluminium avec une légère amorce de pavillon autour des deux haut-parleurs, et des piètements en aluminium avec des plinthes et un plateau en verre trempé...

 

Comme John Atkinson l'a indiqué dans son reportage du CES 2014, " il n'y a pas de filtre passe-bas sur le tweeter, qui est autorisé à fonctionner sur sa plage de fréquences maximale, mais il y a un filtre passe-haut sur ​​le super tweeter. Le filtrage est de 3ème ordre sur le tweeter mais de second ordre sur le woofer ".

L'impression qu'il a retiré de la démonstration du CES d'une paire de M1 alimentée par une amplification Ayre et un DAC Paradox qui était nouveau pour lui, fut la suivante : "les M1 sonnaient un peu trop riche sur la contrebasse de Ray Brown du "We get requests" d'Oscar Peterson. Par contre, le médium et les aigus étaient superbes et très détaillés, alors que le système dans son ensemble reproduisait admirablement l'atmosphère du lieu d'enregistrement et les détails d'ambiance ".

      

 

 

Mais Chang Wei a plus d'un tour dans son sac. Lorsqu'on le questionne à propos de l'origine des transducteurs utilisés sur la M1, il explique que "le woofer et le tweeter sont tous deux conçus et fabriqués spécifiquement pour EnigmAcoustics. La membrane du woofer est réalisée à base de polypropylène et de mica, alors que celle du tweeter est un dôme en soie."

A propos du filtrage, il déclare que "celui-ci est de type Zobel et met en œuvre une pente linéaire avec un filtre passe haut de troisième ordre ainsi qu'un passe - bas de second ordre. Pour des raisons d'économie d'espace, le filtre n'est pas abrité dans une chambre séparée à l'intérieur du cabinet. Le port est accordé à 40Hz."

 

En ce qui concerne les finitions standard, "nous proposons une laque noire piano, une essence d'érable moucheté, ainsi qu'une essence exotique rouge de Macassar."

Les réglages d'usine confirment une coupure du tweeter à 10 KHz et - 3 dB.

En ce qui concerne les parois internes du cabinet, "elles sont recouvertes d'amortissant et sont nervurées afin de réduire au maximum les réflexions et ondes stationnaires".

 

A la question "Pourquoi le super tweeter Sopranino n'a pas été directement intégré à l'intérieur du cabinet afin de masquer les câbles disgracieux à l'arrière de l'enceinte?", la réponse de Wei a été la suivante :

"Cette association entre technologies électrodynamiques et électrostatiques avec polarisation automatique brevetée n'a jamais été réalisée auparavant et encore moins perfectionnée. Il n'existe ainsi aucun équivalent sur le marché de notre système hybride. Chaque enceinte Mythology M1 est livrée en standard avec une paire de connecteurs de haute qualité spécialement conçus à cet effet."

"Le woofer, comme on peut le constater sur sa coupe de profil, met en œuvre un moteur surdimensionné pour son diamètre de 16 cm et un saladier hyper rigide et très aéré." La qualité des matériaux employés peut néanmoins difficilement être illustrée à partir d'une simple photographie.

"Sur un lot complet de fabrication, chaque woofer est réputé être appairé à +- 1 dB. Ceci résulte d'une qualité de composants élevée et d'un processus de fabrication très soigné, et notamment en s'assurant qu'aucune trace de collage résiduelle ne puisse être détectée sur la membrane et les parties mobiles".

 

 

 

 

 

Page suivante >

A la une...

A suivre...

Muraudio : le son est partout !

Vienna Physix Diva Grandezza

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE