Egg-Shell Prestige 20WK  (1/4)

      

 

Encore 7 est une toute jeune entreprise polonaise fondée en 2010 à Bielsko-Biala, petite bourgade du Sud, proche de la République Tchèque et de la Slovaquie. Les deux frères fondateurs ont néanmoins travaillé à concevoir des amplificateurs à tubes depuis le milieu des années 1990. C’est à cette période qu’ils ont réalisé leur premier modèle baptisé « Egg-Shell » (Coquille d’œuf).

Cette éclosion à donné naissance aux premières versions commercialisables d’amplificateurs Egg-Shell sur base de tubes EL34 montés en push-pull, fonctionnant en classe A glissante. Mais très rapidement, il a été décidé de se spécialiser sur des montages Single-Ended en pure classe A.

L’histoire d’Encore 7 est un peu dans l’esprit une version polonaise de la saga française d’Audiomat et des frères Clarisse. En effet, les deux frères Grabowski ont développé un business familial et artisanal. Tous les produits commercialisés aujourd’hui sont ainsi montés et assemblés à la main dans les règles de l’art.

 

L’offre d’Encore 7 comporte deux gammes d’amplificateurs, la série « Prestige » et la série « Classic ».

L’ensemble des produits commercialisés sont des amplificateurs intégrés, à l’exception d’un pré-phono (Prestige PS5) et d’un amplificateur pour guitares et basses électriques (B&G 15W2).

 

Le dénominateur commun des amplis Egg-Shell repose sur deux caractéristiques principales :

  • un montage à tubes en Single-End,

  • une esthétique originale et élégante.

 

Des produits originaux, le marché en regorge, me dira-t-on. Mais l’apparence de ces amplis polonais sort un peu des sentiers battus, surtout si on considère le fait qu’il s’agit d’amplificateurs à tubes dont la construction est généralement tributaire des composants volumineux utilisés pour leur conception. David Manley avait bien innové en sortant son intégré « Stingray », les Coréens d’Emilé Labs avaient aussi sorti d’impressionnants châssis avec des pieds tubulaires et un capot en verre trempé, mais dans l’ensemble, les réalisations à tubes ont toujours été assez sages côtés design.

 

Krysztof Grabowski

 

Dans le cas présent, les amplis Egg-Shell, sans être totalement délirants dans leur présentation, dégagent une impression de produit original et élégant. C’est sans doute la passion de Krysztof Grabowski pour la photographie qui a conduit à ce que ses produits acquièrent une identité visuelle forte, et compatible aussi bien avec les standards esthétiques occidentaux qu’orientaux.

 

Les tubes montés en V dans un châssis personnalisable ainsi que la commande de volume en forme de rondelle graduée qu’on tourne pour baisser ou augmenter le son confèrent une vraie personnalité aux produits Egg-Shell.

 

La télécommande en forme de sphère qu’on fait pivoter sur elle-même pour ajuster le volume est elle aussi une étude de style digne du cabinet d’un grand designer (Encore 7 a d’ailleurs confié le dessin de sa ligne d’amplificateurs au designer Pawel Hankus).

Et pourtant, il s'agit d'une petite affaire familiale, ce qui n'empêche pas que la qualité perçue du produit est bien là, supérieure en moyenne aux productions de l’Europe de l’Est qu’on a vu fleurir ces dernières années.

L’intelligence de positionnement marketing en fait aussi une offre attractive à notre époque où les formes vintage, revisitées et mises au goût du jour, remportent un franc succès sur nos marchés occidentaux. Et c’est vraiment ce qui caractérise les amplis Egg-Shell, ce mix entre tradition et modernité. La puissance modeste des réalisations d’Encore 7 en fait également des appareils pas trop gourmands en consommation électrique et adaptés à des locaux d’écoute de petite taille, de plus en plus fréquents de nos jours.  

 

Télécommande sphérique Prestige RCX

 

Mais revenons à la gamme des amplis proposés par Encore 7.

 

La gamme Prestige propose aujourd’hui 4 modèles : deux tubés en EL34, et deux autres en KT88.

Le premier modèle en EL34 (1 tube par canal) est le Prestige 9WST MK2, schéma single-ended développant 9 W par canal, et bénéficiant d’une alimentation régulée à tubes.

Suit le Prestige 15WS MK2, toujours en single-ended, schéma en l’air avec deux triodes EL34 par canal et deux EF86 ainsi que deux ECC83 pour les drivers.

En division KT, on trouve le Prestige 10WKT (1 KT88 par canal, single-ended, alimentation régulée à tube), ainsi que le Prestige 20WK, amplificateur le plus puissant de la gamme et objet de ce banc d’essai.

Tous ces amplis peuvent être utilisés avec la télécommande optionnelle Prestige RCX.

 

A la une...

A suivre...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE