Chord DSX1000 (1/4)

Poursuivant mon parcours initiatique à tavers la musique dématérialisée, j'ai pu accueillir le "lecteur réseau" DSX100 de Chord.

 

La dénomination "lecteur réseau" désigne usuellement l'intégration d'un "décodeur de pistes" et d'un DAC, les pistes arrivant à l'appareil par un réseau Ethernet via un serveur le plus souvent UPNP.

 

Les avantages de cette architecture sont de limiter le rôle de l'ordinateur externe (qui est souvent un NAS) à celui de "fournisseur de fichiers", sans aucun rôle proprement audio. 

Les difficultés de conception concernent alors l'intégration de la partie audio (DAC) avec celle purement informatique (acquisition et protocoles réseau, décodage des pistes) et la nécessité de faire coopérer plus étroitement les gens ayant l'une ou l'autre de ces compétences lors de la conception des lecteurs réseau.

Cette architecture est néanmoins celle qui se rapproche le plus d'une platine CD, la partie drive et asservissement électro-mécanique étant remplacée par la réception des pistes via un serveur UPNP.

Pour son lecteur réseau DSX1000, Chord a fait appel à la compagnie autrichienne Stream Unlimited pour la partie informatique de l'appareil. Il s'agit de la carte Stream 700  qui fournit notamment les services réseau, décodage de pistes, radios internet et un écran 3.5".

Cette carte est utilisée par d'autres fabricants comme Atoll ou Ayon.

 

Le DSX1000 est capable de traiter les pistes PCM jusqu'à 24/192 et DSD 64, pistes qui lui sont adressées par un serveur UPNP sur son entrée ethernet.

 

Les formats de fichiers acceptés pour le PCM sont Flac, Wave, AIFF (limité à 96 KHz), ALAC, Ogg Vorbis, AAC, mp3 et wma-9.

La limite de 96 KHz pour le format AIFF sera sans doute levée lors d'un upgrade de firmware.

Pour le DSD 64, seul le format DoP (DSD Over PCM) est supporté, ce qui ne pose pas de problème particulier, les serveurs UPNP actuels capables de gérer du DSD (Minimserver, Jriver, Foobar) proposent cette option à partir de fichiers DSD au format DFF et DSF, et même ISO SACD pour Jriver et Foobar.

Caractéristiques

Le lecteur réseau Chord a le même style de design externe que les autres produits de la marque, notamment avec des pieds permettant l'empilement stabilisé de différents appareils de la marque.

 

Côté connectique on trouve:

  • des sorties "niveau de ligne" RCA et XLR pour la connexion à un amplicateur intégré ou un préamplificateur
  • des sorties "niveau variable" RCA et XLR permettant la connexion à un amplificateur de puissance, le volume pouvant être réglé sur le DSX1000
  • une entrée réseau RJ45
  • une entrée digitale SPDIF BNC permettant la liaison avec, par exemple, un drive CD
  • une sortie casque au format 1/4" en face avant.

 

La face avant propose des boutons de navigation qui ne sont pas d'une utilité flagrante quand ce genre d'appareil se pilote depuis une tablette ou avec la télécommande qui est fournie.

La télécommande qui tient dans la paume d'une main présente une bonne érgonomie, avec des boutons bien positionnés.

J'aurais préféré des touches un peu plus grandes et/ou nécessitant un peu moins de pression pour les actionner, les audiophiles n'ayant pas tous des doigts de couturière...

Après quelques tours de clé 6 pans, le DSX1000 nous dévoile ses composants.

Le DAC du Chord DSX1000 dont les technologies sont similaires à celles du DAC Chord QBD76 HDSD, n'utilise pas de puce "du commerce".

 

Le cerveau du DAC réside dans un FPGA (Field Programmable Gate Array) qui est un circuit intégré "programmable" (par le concepteur de l'appareil).

Chord utilise des FPGA de marque Xilink, modèle Spartan 3. Toutes les fonctions sont programmées au niveau le plus bas de ce circuit intégré pour assurer la plus grande flexibilité et fiabilité: Chord est entièrement maitre de l'ensemble de la programmation.

 

Le FPGA héberge 18 "coeurs" DSP (Digital Signal Processing) travaillant sur 64 bits. C'est au sein du FPGA que vont être effectuées toutes les opérations numériques en aval de la création du flux audio fabriqué la carte Stream700 qui reçoit les pistes par ethernet: gestion des tampons mémoire, filtrages, gestion de l'horloge et le procédé Digital/Analogue lui-même.

 

Le DAC du DSX100 est de type Sigma-Delta. Les signaux sont sur-échantillonés à l'entrée du DAC, et une comparaison de la différence ("Delta" dans le jargon physico-mathématique) entre le signal d'entrée et sa conversion est effectuée sur 1 bit. Ces différences sont ensuite sommées ("Sigma") par un filtre appelé "décimateur" qui augmente ainsi le nombre de bits en diminuant la fréquence de sur-échantillonage.

 

A la une...

A suivre...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE