AvantGarde Zero TA XD  (1/5)

      

 

 

J'avais assisté au lancement des AvantGarde Zero 1 lors du salon de Munich de 2013.

C'était un réel événement, et le constructeur allemand l'avait fêté dignement en transformant sa salle en véritable discothèque. Difficile néanmoins de se faire une idée précise du potentiel de cette enceinte sur du Britney Spears diffusé à des niveaux SPL aussi élevés. Je crois que les occupants des stands voisins s'en souviennent encore...

 

Cela avait été pour moi une source de frustration car cette enceinte active avec convertisseur N/A embarqué, intégrant complètement ses pavillons dans un coffret de polyuréthane, paraissait vraiment un objet digne d'intérêt.

J'avais fini par me dire que le public visé était sans doute trop éloigné de mes attentes personnelles en matière d'écoute de qualité, et que des enceintes susceptibles de diffuser de la musique de chambre ne manquaient de toute façon pas dans les atriums munichois.

 

 

 

2019 : finalement l'occasion se présente de voir ce que peut donner ce design, mais sous une autre forme, puisque la Zero 1 originale s'est transformée en Zero 1 XD, puis déclinée en Zero TA XD.

 

Le sigle "TA" (pour Teil Aktiv) signifie que seul le grave est amplifié (à l'instar des séries Duo) et que la section médium aigu est donc passive, nécessitant un amplificateur, mais laissant ainsi le libre choix de l'amplification.

 

La dénomination "XD" signifie en revanche que l'enceinte est entièrement paramétrable par ordinateur pour tous les réglages fins, permettant d'aller au delà de ce qui est proposé par le DSP embarqué et paramétrable à l'arrière de l'enceinte.

 

Plus de convertisseur non plus, mais un DSP permettant d'adapter le grave à son environnement acoustique. La Zero TA XD constitue ainsi l'entrée de gamme du constructeur allemand. L'idée était en fait de transposer la série Uno dans le format plus compact de la Zero, tout en préservant le même niveau de puissance et clarté.

 

La Zero TA XD offre ainsi pour un prix raisonnable un HP de grave de 30 cm auto-alimenté par un amplificateur de 500W, couplé à un filtre numérique sophistiqué avec égalisation paramétrique 10 bandes.

 

 

 

 

Grâce à son rendement plus que généreux de 104 dB, la Zero TA XD laisse entrevoir un large éventail de possibilités en matière d'amplificateurs associés, du plus minimaliste montage à base de triodes aux appareils à transistors de plus forte puissance.


La Zero TA XD, à l'instar des plus gros modèles du constructeur allemand, utilise la technologie propriétaire "CDC" (Controlled Dispersion Characteristic) qui permet d'éviter d'utiliser des composants de filtrage passifs sur la partie moyennes fréquences grâce à une atténuation naturellement contrôlée.

 

Il s'agit d'un principe purement mécanique combinant la coupure acoustique naturelle du haut-parleur de médium avec celle de la chambre de compression et celle du pavillon. La bobine mobile du haut-parleur se trouve ainsi en liaison directe avec l'amplificateur.


Le pavillon de médium d'une taille de 40 cm couvre une bande de fréquence très large de 300 Hz à 4.000 Hz, ce qui permet d'optimiser le bénéfice de cette technologie "CDC", et la transparence qu'on peut donc en attendre.

AvantGarde reste très attaché à cette large bande d'utilisation du haut-parleur médium, comme s'il s'agissait du cœur de l'enceinte.

 

La géométrie de la membrane de ce dôme a été très précisément alignée avec la courbe de réponse de son pavillon sphérique pour limiter les potentielles rotations de phase.
Des avancées techniques sur la nature de la membrane ont permis également de réduire les résonances de cette dernière via la conception d'une structure hybride, alliant la rigidité d'une grille à la flexibilité d'une revêtement synthétique.

   
La Zero TA XD, outre ce haut-parleur "M0" de 12,5 cm, emploie un woofer de 32 cm asservi pour le grave et une compression "HO" de 2,5 cm pour les aigus, elle aussi chargée dans un pavillon.

 

 

MO - TA XD

 

Le haut-parleur de grave est caractérisé par son important rendement et son long débattement (+/- 7mm).

Il intègre une bobine mobile en cuivre de trois pouces. Son amplification associée de 500 W reçoit le signal via les borniers de l'enceinte la reliant à l'amplification alimentant les voies passives.

L'amplificateur peut être désactivé via une commande trigger. Le signal peut également transiter via une entrée ligne XLR. 


L'amplificateur classe D affiche sur le papier un rapport signal bruit remarquable de 120 dB (A) et une THD de 0,05%.


Le DSP interne permet de se passer de composants de filtrage passif sur la voie grave, et donc d'éviter de potentiels problèmes de rotation de phase ou de réponse impulsionnelle négative.

Le filtre FIR (Finite Impulse Response) permet d'optimiser la réponse impulsionnelle grâce à sa précision de l'ordre du millionième de seconde.
Le DSP, en dehors de ses 10 réglages de base, permet un réglage plus fin des paramètres de niveau, délai, coupures passe bas et passe haut, égalisation paramétrique, et pente via la connexion à un PC ou à un Mac. 

 

 

 

 

 

Page suivante >

A la une...

A suivre...

Kuro cables

Lumin Amp

Réseaux informatiques et alimentations linéaires - Episode II

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE