Audia Flight FLS4   1/4

      

 

 

Le manufacturier Audia Flight est distribué chez nous par la société Tecsart. Son patron, Armando Fontana a toujours tenu la marque en haute estime malgré le fait qu'il soit directement intéressé dans la fabrication d'amplificateurs à transistors concurrents de la société italienne Alef.

Les produits Audia Flight sont un cas particulier dans l'hexagone en ce sens où ils sont plutôt bien implantés dans le réseau de distribution, sans pour autant faire le buzz et déchaîner les passions.

 

Ce sont pourtant des produits assez sobres d'apparence, véhiculant la tradition de l'élégance italienne, et dont la qualité de conception et de fabrication est indéniablement élevée. Peut-être sont-ils tout simplement victimes d'une offre trop large de matériel italien car les fabricants d'électroniques transalpins sont effectivement très nombreux. On y trouve d'ailleurs beaucoup de très bons produits.

 

Fondée en 1996 par Massimiliano Marzi et Andrea Nardini, Audia Flight conçoit et fabrique ses produits à la main en Italie, dans ses locaux du Latium, à Civitavecchia, près de Rome.

Leurs travaux depuis l'origine se sont focalisés sur des électroniques mettant en œuvre une contre-réaction en courant permettant de gérer correctement les transitoires ainsi que les charges complexes. Pour ce qui est des préamplis, le cheval de bataille d'Audia Flight a été le développement d'atténuateurs à impédance constante.

 

Aujourd'hui, le catalogue d'Audia Flight s'est structuré en quatre gammes : la série Classic (dont le bloc FL100 et préamplificateur FL Pre, mais aussi un lecteur CD One M ainsi qu'un pré phono), la série Three S (incluant pour l'instant un ampli intégré Three S et un lecteur CD qui devrait arriver très prochainement), le très haut de gamme Strumento (avec les blocs stéréo Strumento n° 4 et Strumento n° 8, ainsi qu'un petit bijou d'un trentaine de kg, le préamplificateur Strumento 1), et la toute nouvelle série FLS s'insérant juste avant la ligne Strumento.

 

Cette toute nouvelle série revendique un rapport qualité-prix sans précédent chez le manufacturier italien, ce qui laisse rêveur puisque les précédentes réalisations étaient déjà très bien positionnées de ce point de vue...

En effet, les produits de la gamme Classic embarquaient déjà un certain nombre de raffinements techniques propres à Audia Flight, dont l’utilisation d’un étage de sortie « transimpedance » à contre-réaction en courant offrant une bande passante très large, dépassant le mégahertz. Les circuits en classe A du FL 100 MK4 travaillaient en dual mono et délivraient 100 W sous 8 ohms.

 

Audia Flight Strumento 4

 

 

Quand Armando Fontana m'a parlé du tout dernier bébé d'Audia Flight, un amplificateur de puissance stéréo de taille conséquente sans pour autant nécessiter une équipe de déménageurs comme le requièrent les amplis Strumento 4 et Strumento 8 (90 kg chacun et complètement dépourvus de poignées de transport...), j'ai immédiatement été partant pour mettre au point un banc d'essai de ce nourrisson de 34 kg.

 

La nouvelle gamme FLS propose donc un amplificateur de puissance stéréo, FLS 4, objet de ce banc d'essai, ainsi qu'un préamplificateur FLS 1 proposant en option un étage de conversion N/A et une carte réseau, et la synthèse de ces deux appareils dans un seul boitier : l'amplificateur intégré FLS 10.

 

Les appareils de la gamme FLS sont proposés dans une zone tarifaire haut de gamme encore raisonnable pour ce qui touche à la production « High-End ». Ainsi, le bloc FLS 4 affiche une étiquette à 4 chiffres de 7.500 €. Le préamplificateur FLS 1, non encore disponible en France, devrait être proposé aux alentours des 6.000 € dans sa version de base, tandis que l'intégré débuterait à 9.500 €.

 

 

 

 

L'amplificateur Audia Flight FLS 4 est particulièrement sobre et élégant pour un bloc de puissance. Il n'y a pas de côté clinquant à la Devialet ou à la McIntosh.

 

On est ici face à des lignes très épurées qui valorisent l'objet de façon différente, un peu dans le style de ce que propose le manufacturier grec Ypsilon, mais dans des niveaux de prix plus accessibles.

 

Comme pour les amplificateurs Strumento, le châssis du FLS4 est né de moulages d’aluminium de haute qualité.

Après le travail et la finition sur machine à commande numérique, chaque élément est minutieusement inspecté et poli manuellement pour obtenir l’effet miroir.

 

Certaines parties sont encore traitées à la main puis l’embellissement du métal s’achève par anodisation. La touche finale consiste en appliquant la sérigraphie du logo de la marque sur le capot.

 

D'une hauteur relativement limitée (moins de 18 cm), il prendra néanmoins sa place au sol avec sa surface presque carrée de 45 par 44 cm. Le boitier en aluminium anodisé embarque sur sa face avant une aile bleue rétro-éclairée et permettant de diagnostiquer d'éventuelles pannes.

Pour sa propre sécurité et celle des enceintes, le FLS4 est en effet muni de systèmes de protection électronique pouvant intervenir dans les circonstances suivantes : température excessive des étages de sortie, intensité excessive du courant de sortie (court-circuit ou impédance de charge trop basse), détection d’une tension continue en sortie, défaillance dans l’alimentation.

 

 

 

 

 

Page suivante >

A la une...

A suivre...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE