Topping D50s (1 / 2)

      

 

 

Côté miniaturisation et finition, difficile de faire mieux pour le prix demandé.
Ce DAC DSD est abrité dans un coffret d'aluminium usiné dans la masse, particulièrement bien dessiné à la machine à commande numérique, avec une façade légèrement biseautée du plus bel effet.


Ce petit DAC chinois dispose de quatre entrées numériques (SPDIF, Toslink, Bluetooth et USB), et d'une sortie ligne asymétrique très conventionnelle.

Compliqué de toute manière de mettre beaucoup plus dans un si petit boitier de 510 grammes...


Pour compléter la liste des connectiques situées à l'arrière du boitier du D50s, il fut signaler l'entrée de l'alimentation en courant continu 5V / 1A pour laquelle il faudra rajouter une alimentation externe si on veut faire mieux que ce qui nous est proposé en standard via le câble d'alimentation USB.
En termes de résolution, pas grand chose à dire non plus puisque le D50s sort le grand jeu avec un maximum à 32-bit 768 kHz en PCM et 22,5 MHz en DSD (DSD512).


Le D50s dispose d'un réglage de volume numérique interne qui permet ainsi de se passer de préamplificateur externe. Il propose également d'une présélection de 7 filtres qui permettent d'adapter la sonorité de l'appareil au reste de votre système ou à vos préférences personnelles.
Le panneaux avant intègre un interrupteur, un petit afficheur OLED ainsi qu'un petit joystick permettant de basculer d'une entrée à l'autre, d'ajuster le volume, d'activer la fonction « mute » et de naviguer parmi les différentes options de réglage du menu du D50s.


Et comme la maison Topping ne recule devant aucun sacrifice, une télécommande est même fournie pour gérer tout ça depuis son fauteuil préféré...

 

 

 

 

Le Topping D50s est l'évolution directe du précédent modèle  de Topping D50, qui avait déjà été l'objet de beaucoup de louanges de la part de la presse digitale spécialisée.

 

La principale évolution par rapport au D50 se trouve au niveau de la connectivité puisque le D50s propose maintenant une liaison Bluetooth. Les performances audio ont été, quant à elles, revues globalement à la hausse.
Pour le reste, on retrouve l'ensemble des composants utilisés dans la précédente version comme les deux puces de conversion ESS ES9038Q2M, un module d'interface USB dernière génération XMOS U208 ou encore les amplificateurs opérationnels OP1612.

 

Les deux puces de conversion ESS ES9038Q2M fonctionnent en parallèle pour que tous les canaux profitent d'un signal détaillé et traité avec précision.
Pour son interface USB, le D50s utilise une excellente puce XMOS XU208 de deuxième génération.
Le D50s utilise des drivers d'origine Thesycon custom optimisés pour Windows, offrant ainsi un meilleur traitement du DSD en natif.

 

 

 

 

Côté Bluetooth, le D50s profite également de la certification Hi-Res Wireless ainsi que de la compatibilité avec le protocole de transmission Sony LDAC, assurant les meilleures performances en terme de débit, stabilité et taux d'échantillonnages supportés pour du Bluetooth.

 

La connectivité Bluetooth 5.0 de l'appareil est permise par une puce CRS8675 supportant les protocoles LDAC, AAC, SBC, aptX, aptXLL et aptX-HD, autant dire que le D50s donne dans la versatilité dans ce domaine.

Le flux Bluetooth est directement décodé par les DAC ES9038Q2M. Le Bluetooth peut d'ailleurs être activé ou désactivé via le menu de paramétrage du D50s.

 

Le D50s est également doté de deux amplificateurs opérationnels OPA1612 SoundPlus et un LME49720 de chez Texas Instrument, formant le filtre passe-bas de l'appareil. L'amplificateur opérationnel LME49720 est monté sur support DIP8 est peut donc être changé afin de modifier la sonorité de l'appareil, pour ceux qui aiment s'aventurer à tweaker ces petits appareils vendus à prix extrêmement raisonnable.

 

 

 

 

En ce qui concerne les mesures, le DAC Topping D50s a été mesuré en long et en large par nos confrères d'AudioScience Review vers qui nous renvoyons les amateurs de graphes en tous genre :

 

Mesures Topping D50s

 

 

 

 

 

Page suivante >

A la une...

A suivre...

Lumin Amp

Topping D50S

Extraudio X250

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE