Barrette secteur LH Audio (1 / 3)

      

 

C'est un test un peu particulier pour moi que celui d'une barrette secteur, puisque mon installation électrique est spécifique et les 5 prises murales que j'utilise au quotidien dans mon installation sont directement reliées au compteur via un tableau électrique indépendant. Les prises sont des modèles de chez Furutech et le câblage est lui aussi spécifique.

 

Une sixième prise reliée au tableau principal permet de raccorder le "tout venant" via une barrette Naim.

 

Par ailleurs, mes électroniques sont un tantinet capricieuses et mes deux blocs Luxman M800a ont toujours fonctionné bien mieux avec des câbles standards "spaghetti" qu'avec les autres câbles secteurs audiophiles, aussi onéreux soient-ils, que j'ai pu essayer.

C'est pout ça que, lorsque j'ai reçu la sollicitation de la société LH Audio de faire un essai de leur barrette secteur, je leur ai immédiatement proposé de nous en envoyer deux exemplaires afin qu'elles puissent être testées sur un autre référentiel que mon installation atypique.  

 

 

 

 

Je ne pensais pourtant pas recevoir deux paquets aussi lourds. En effet, ces barrettes secteur sont tout sauf discrètes et logeables. Une fois déballées, j'ai eu la confirmation que ces deux barrettes étaient inhabituellement massives et très lourdes. L'emballage carton et le polystyrène n'incident effectivement que très peu sur le poids total du colis.

 

Si ce sont les barrettes les plus lourdes que j'ai jamais pu avoir en main, ce sont également les plus belles. Le coffret en bois massif verni est splendide. C'est presque dommage de devoir les cacher derrière un meuble.

Le poids hors norme de cette barrette secteur est du en partie à l'intégration d'éléments minéraux, en contact direct avec le câblage interne. Cette formule un peu atypique apporte selon le concepteur un réel gain à l'écoute avec l'avantage de lutter efficacement contre toute forme de vibrations. En effet, ces minéraux jouent un triple rôle d'isolant, d'amortisseur et de stabilisateur mécanique (grâce au poids élevé de l'objet).

 

Le câblage interne met en œuvre un conducteur en cuivre OCC très pur, monté dans une gaine composée d'isolants différents garantissant une certaine neutralité. Aucune soudure interne ne vient créer de rupture entre le câblage et les connecteurs.

 

Fabriquée artisanalement avec le plus grand soin, intégrant uniquement des matériaux de qualité, la barrette secteur LH Audio dispose ainsi d'un lourd coffret réalisé en bois de hêtre ou chêne massif (le concepteur nous a fourni un modèle de chaque) aux propriétés d'amortissement naturel luttant efficacement contre certaines résonances et vibrations d'origine mécanique.

Le câblage d'alimentation ne comporte aucun élément actif sur son trajet, pas de transformateur, self ou filtre risquant de limiter la dynamique ou d'entraîner une perte d'information, elle n'intègre pas non plus de témoin LED ou fusible.

 

 

 

La connectique utilise des embases de type Schuko séparées, permettant ainsi l'inversion de phase tout en assurant un excellent contact.

 

La société LH Audio propose en option un connecteur de terre pour les appareils dotés d'une prise ground pour réduire les potentielles boucles de masse, ainsi qu'un interrupteur.

 

Les modèles proposés par LH Audio, outre le type de bois utilisé pour le coffret, varient en fonction du nombre d'embases proposé (6, 8 ou 10). Le poids va ainsi de 6 kg pour le modèle 6 embases à 9 kg pour le modèle 10 prises. La hauteur de ces barrettes est pour le moins inhabituelle avec 16, 5 cm pour chaque modèle. La largeur est également de 16,5 cm et la longueur varie de 27,5 cm à 41,5 cm.

Il faut donc pouvoir la loger dans son installation ! Le point positif étant son esthétique flatteuse qui n'oblige pas forcément à la coincer dans un coin discret de votre salon.

La puissance maximale est de 3600 W pour un ampérage de 10/16 A.

 

Dernier détail, le câble secteur reliant la barrette à votre prise murale n'est pas fourni. Il faudra donc le prévoir dans votre budget en addition d'un prix variant de 370 € à 610 € selon les options et finitions.

 

A la une...

A suivre...

Muraudio : le son est partout !

Vienna Physix Diva Grandezza

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE