AUDIOPHILE MAGAZINE

L'actualité audiophile en ligne

 

Bienvenue chez AUDIOPHILE MAGAZINE, votre interlocuteur en matière d'actualité audio et musicale.

 

Edito

Septembre 2017

 

Le plaisir

 

 

 

 

Le plaisir : c'est sans doute ce qui fait la différence, quoi qu'on puisse décréter à propos des caractéristiques, générales ou prises séparément, d'une chaîne hifi.

Car au delà des mots et des chiffres, le plaisir d'écoute est la réponse et la seule vraie justification à l'investissement souvent peu anodin d'une très bonne chaîne hifi, comparé à ce qu'on peu dépenser en moyenne pour l'acquisition d'un beau téléviseur ou rétroprojecteur.

 

La source du plaisir d'écoute est donc la grande question, même s'il n'est finalement pas si difficile d'y répondre. Car c'est bien le côté vivant de la musique qui prime puisque c'est de toute évidence ce critère qui permet de la rendre plus présente, plus captivante. C'est ce qui déclenche les battements de pieds et fait dodeliner les têtes. Peu importe si les timbres sont parfois approximatifs, si les aigus ferraillent un peu ou si la dernière octave est trop timide...

 

On peut bien sûr espérer gagner sur tous les tableaux pour encore plus de qualité et de réalisme. Mais l'essentiel consiste en cette envie de rester là, assis à écouter de la musique, cette paralysie du doigt sur la télécommande qui nous empêche d'appuyer sur la touche "arrêt", cette émotion qui nous submerge et nous permet de s'évader et d'oublier les tracas quotidiens.

 

Le plaisir d'écoute est néanmoins fragile et fugace à la fois. C'est pourquoi lorsqu'on le touche du doigt, il faut essayer d'analyser les conditions qui nous permettent de l'atteindre. Cette réflexion est bien plus profitable que la recherche des causes qui expliqueraient le contraire.

Cette démarche est simple et compliquée à la fois. Simple par ce qu'en se concentrant sur un critère bien précis, on ne s'encombre plus l'esprit avec le reste d'une équation qui comporterait trop d'inconnues. Compliquée parce que la cupidité audiophile nous incite à remettre en question notre plaisir d'écoute pour en obtenir encore davantage...

 

Les progrès dans le domaine du numérique permettent néanmoins aujourd'hui que cette quête du plaisir soit atteinte par le plus grand nombre. En effet, une paire d'enceintes pas trop mal conçues avec une courbe d'impédance pas trop compliquée à gérer et un petit FDA (Full Digital Amplifier) suffisent à amener cette énergie et cette vivacité de la musique. Beaucoup d'aficionados de matériel haut de gamme ont d'ailleurs mis un terme à la course à l'équipement pour se contenter d'un minimalisme dont la fonction essentielle est d'apporter du plaisir d'écoute.

 

Je n'irai pas jusqu'à dire que ce type d'installation surclasse les meilleurs systèmes analogique, loin de là, mais c'est à la fois une ouverture vers l'essentiel ainsi qu'une simplification de la chaîne hifi. Et même pour les irréductibles du "grand frisson haut de gamme", avoir un second système minimaliste exclusivement axé sur le plaisir d'écoute permet de ne jamais perdre de vue, ou plus exactement d'oreille, la finalité de ces appareils. A méditer...

 

Joël Chevassus

Editeur

 

 

      

LES MEILLEURES REFERENCES HIGH END

Le classement Audiophile Magazine "Audio Nirvana" est totalement indépendant et n'est pas financé ou sponsorisé par des marques et d'autres annonceurs....

Peu d'élus pour une sélection qui se veut la plus ambitieuse de la presse audio.

A la une...

A suivre...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE