AUDIOPHILE MAGAZINE

L'actualité audiophile en ligne

 

Bienvenue chez AUDIOPHILE MAGAZINE, votre interlocuteur en matière d'actualité audio et musicale.

 

Edito

Mars / Avril 2019

 

Un premier bilan.

 

 

Il était temps de faire un bilan de tous ces essais en matière d'accessoires pour réseaux informatiques dédiés à l'audio.

 

Nous en arrivons donc à la fin de ce premier épisode. Je ne suis pas sûr qu'il y en ait un second mais cela reste dans l'ordre du possible, puisque le marché de ces accessoires reste très dynamique.

 

Mais en attendant de passer à l'épisode 2, il est intéressant de restituer de façon plus synthétique tout ce que j'ai pu retirer de ces essais, même si ce n'est sans doute pas totalement universel.

Néanmoins, en utilisant plusieurs lecteurs réseaux, et plusieurs amplificateurs et enceintes haut de gamme, mes impressions d'écoutes n'ont jamais vraiment divergé.

 

Il me semble donc que dans une optique de nette amélioration d'un système à base de lecture dématérialisée, l'attention doit se porter en priorité sur deux points :

 

1) Il faut partir en chasse de toutes les alimentations de type chargeur de smartphone présentes sur votre réseau informatique, afin de réduire le problème des courants de fuite et des nuisances électriques à la racine. Très sincèrement, il est possible de trouver des alimentations linéaires bien conçues pour pas très cher.

 

Cela aura pour impact de se rapprocher d'une écoute 100% analogique avec à la clé moins de fatigue auditive et davantage de clarté dans la reproduction du signal sonore. J'ai gagné sur ce terrain à chaque fois que j'ai éradiqué une alimentation à découpage présente sur le réseau Ehernet, ou directement connectée à un des maillons de ma chaîne haute fidélité. Switchs et routeurs son à traiter évidemment en priorité. A ce titre, l'alimentation HDPLEX 200W, avec ses 4 sorties et son fort ampérage, est vraiment un investissement qui peut être très vite rentabilisé.

 

Si vous avez par contre besoin d'une seule alimentation déportée, la Uptone LPS 1.2 s'avère également un très bon choix avec ses différentes tensions possibles mais avec un ampérage limité.

 

2) Le switch réseau apporte bien plus que je n'aurais pu penser. C'est assez incroyable de constater à quel point cet accessoire peut apporter une amélioration sensible sur le résultat à l'écoute.

 

Contrairement à tous les essais de câbles numériques ou analogiques que j'ai pu faire par le passé, chaque montée en gamme semble apporter des améliorations nettes, et de plus sans contrepartie : il n'y a pas de revers de la médaille, c'est uniquement du plus, rien que du plus, et ce malgré le fait que la balance tonale puisse changer d'un switch à l'autre.

 

Donc, oui, la montée en gamme du switch risque d'apporter une amélioration significativement plus importante que n'importe quel changement de câble de modulation ou de câble secteur. 

La palme du meilleur rapport qualité prix revient sans nul doute au switch Aqvox SE, qui propose en standard une alimentation spécialement étudiée et plus efficace que toutes celles que j'ai pu lui associer par ailleurs.

 

Si on a déjà une Uptone ou une HDPLEX, démarrer avec le petit switch 8 ports de chez Clones Audio amènera déjà d'excellents résultats par rapport à un switch conventionnel, mais en retrait par rapport à l'Aqvox SE. Aqvox propose d'ailleurs une possibilité d'évolution de sa version d'entrée de gamme vers la version SE sans supplément de coût par rapport à l'achat du modèle SE en direct. On peut donc aussi très bien commencer par l'acquisition de la version de base chez Aqvox, puis monter éventuellement en gamme par la suite.

 

 

 

Et quand bien même ces ajouts pourront sembler excessivement chers à certains (surtout lorsqu'on compare le prix de base des switchs non modifiés à ceux objets de ce test), je tiens à insister sur le fait qu'ils amènent de vraies améliorations.

On sort du contexte habituel de la compensation qu'on peut faire avec de gros cordons secteurs par exemple, et qui à mes yeux sont réellement hors de prix pour ce qu'ils amènent vraiment. 

 

Le switch audiophile s'avère également bien plus efficace qu'un pont optique à base de FMC TP-Link (qui requiert en outre des alimentations meilleures que celles livrées en standard par le fabricant d'accessoires informatiques). Et même dans certaines circonstances particulières, où votre lecteur réseau disposerait directement d'une entrée optique (à l'instar du Lumin X1), l'utilisation d'un bon switch en amont se fait sentir...

 

Difficile donc de faire machine arrière aujourd'hui en ce qui me concerne. Ces investissements mettent en valeur vos sources numériques, et vous éviteront peut-être une dépense beaucoup plus dispendieuse pour remplacer ces dernières et monter en gamme !

 

Retrouvez l'intégralité de l'article ici.

 

 

Joël Chevassus

Editeur

 

 

      

LES MEILLEURES REFERENCES HIGH END

Le classement Audiophile Magazine "Audio Nirvana" est totalement indépendant et n'est pas financé ou sponsorisé par des marques et d'autres annonceurs....

Peu d'élus pour une sélection qui se veut la plus ambitieuse de la presse audio.

A la une...

A suivre...

ZenWaveAudio Cables

Periodic Audio

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AUDIOPHILE MAGAZINE